Comment intégrer un centre de formation ?

Quand on cherche à devenir joueur de football professionnel, une des voies les plus évidentes pour réaliser son ambition est d'intégrer très tôt un centre de formation (CF). Comment faut-il s'y prendre pour entrer dans une des 37 structures foot-études à la française ?

Qu'est ce qu’un centre de formation ?

Il s'agit d'une école spécialisée qui recrutent de jeunes joueurs de football entre 13 et 17 ans (avant 15 ans on parlera de pré-formation).
L'objectif de la structure est double : entraîner durement ses pépites avec un projet sportif exigeant, mais aussi leur dispenser un cursus scolaire de qualité.

Pourquoi se tourner vers un centre de formation ?

C'est la voie royale pour devenir footballeur professionnel mais il faut garder à l'esprit (avant et pendant) que seuls 3% des footballeurs en moyenne deviennent professionnels à la sortie d'un centre de formation. C'est une chance à saisir mais vous allez le comprendre rapidemment : c'est très difficile et il faut se préparer dès le départ à travailler, travailler, et encore... travailler. Vous allez progresser à tous les niveaux, à savoir physique, technique et mental, sur vos qualités naturelles mais aussi sur vos lacunes.

Comment faire pour être pris ?

La majorité des clubs professionnels ont aujourd'hui leur propre cellule de recrutement et leur centre de formation.
Les recruteurs ont un réseau d'informateurs très structuré (coachs, éducateurs...) et se déplacent tous les week-ends sur les terrains régionaux voire nationaux en fonction de la taille et des moyens de leur structure.
Si vous avez du talent, ils vous ont donc sans doute déjà observé.
Il est vrai que certains d'entre vous sont plus visibles que les autres, il faut bien choisir son club amateur et évidemment soigner son profil Wannateam. 😉

Les scouts cherchent à déceler chez les joueurs au moins une qualité technique forte et indiscutable (vitesse, frappe, jeu long etc.), une intelligence de jeu, un bon mental (courage, détermination), une éthique (respect envers les autres et discipline), et un esprit collectif.

D'autre part, et quelque soit vos qualités de footballeur, il vous faudra une bonne éducation (politesse) et une scolarité sur les rails (y compris pendant vos années CF !).

Il y a 37 centres de formation en France et pour y entrer, vous devrez participer aux journées de détection, le processus est long et se fait en général entre septembre et avril.
Pour information, les clubs amateurs pré-formateurs sont très souvent partenaires des clubs professionnels et peuvent vous amener à ses détections et mettre en lumière vos qualités auprès des émissaires observateurs des clubs pro. Par exemple (ils ne sont pas les seuls !), le FC Montfermeil et l'AC Boulogne-Billancourt ont permis tout deux à une douzaine de jeunes de signer en centre de formation sur la saison 2019-2020. Ce sont donc des tremplins de choix pour votre carrière. 🚀

Quels sont les tests à passer ?

Vous aurez 3 types de test à passer lors de vos détections en centre de formation.

Tout d'abord, il y aura des des tests physiques, et en particulier d'endurance (le test de Luc Léger ou le test Vameval sont souvent effectués). Pour info, fixez-vous un objectif de VMA à 16,7.
Vous ferez un test de vitesse sans ballon (au 10, 20 et 40 mètres) et avec ballon (pensez donc à travailler votre coordination, vivacité, motricité, et vos démarrages).
Plus rarement, vous serez amené à faire un test de détente.

Ensuite, vous ferez des tests techniques. Ils pourront être formalisés en séries de jongles (50 jongles du pied droit, 50 du pied gauche, 50 de la tête), en ateliers techniques (contrôles, passes) ou faire l'objet d’observations diverses (vision du jeu, intelligence du jeu, prise d’informations) pendant les nombreuses oppositions et les matchs.

Pour finir, sans vraiment vous en rendre compte car cela s'effectue en continu et sur l'intégralité de la détection, votre mental (ou à ce stade, plutôt votre état d’esprit) sera scruté (votre regard, vos réactions, votre comportement, mais aussi votre envie et votre détermination).
Dans certains cas, cela pourra aussi faire l'objet d'un entretien.

Que se passe-t'il ensuite, une fois qu'on est pris par le CF ?

Sportivement, il faut s'attendre à faire 7 à 8 entraînements par semaine avec des entraîneurs spécialisés, soit environ une quinzaine d'heures de rigueur et d'intensité physique en volume hebdomadaire. C'est très exigeant physiquement et mentalement, et cela va constituer probablement un sérieux gap avec votre volume hebdomadaire d'avant. Scolairement, vous pouvez tabler sur une vingtaine d'heures de cours, et ce n'est pas du bonus car vous serez attendu sur vos résultats.

Votre hygiène de vie devra être irréprochable car vous devez respecter votre corps pour vous assurer la meilleure récupération possible, éviter les blessures et ne pas entraver votre progression. Par exemple, il ne faudra pas négliger ses heures de sommeil ou de repos, car ce ne sera à aucun moment un luxe.

Tous vos repas seront équilibrés et diététiques : ils feront l'objet de conseils de nutritionnistes et de médecins. Rassurez-vous, vous pourrez parfois vous autoriser quelques petits plaisirs après les matchs mais cela sera toujours très occasionnel.

Au delà de la préparation physique exigeante et du dévouement quotidien au football, le véritable sacrifice viendra pour beaucoup d'entre vous de l'éloignement avec vos amis et votre famille. En effet, vous serez peut-être à 300 km de distance (si vous pouvez éviter, on vous le recommande, et c'est d'ailleurs parfois aussi un critère de recrutement pour le centre de formation), et vous ne verrez vos proches que très rarement dans l'année.

D'autre part, il n'y a pas de garantie : vous n'êtes pas certain d'être titulaire, et cela pendant plusieurs années. Vous risquez donc de manquer de temps de jeu. Certains footballeurs vont jusqu'à faire appel à des coachs (cela a un prix !) pour pallier à ce problème et avoir du temps d'entraînement supplémentaire. D'autres joueurs sont parfois prêtés à des clubs amateurs les week-end pour augmenter leur temps de jeu. Il faut savoir gérer son égo pour s'offrir un avenir.

Vous devez croire en vos rêves et pensez loin pour construire au mieux votre avenir en fonction de vos objectifs. N'oubliez pas quand même que se battre quotidiennement pour ce que vous voulez ne signifie en aucun cas ne pas vous amuser et prendre du plaisir. Sur le long terme, au jour le jour, cela a une importance capitale.